Programmes

Consulter le programme des animations

Programme de septembre à décembre 2018

Consulter le programme des actions scolaires

Programme AS 2018-2019

"Michel-Ange : Le banquet des damnés", une BD d'Eric Adam

Titre : Michel-Ange : Le banquet des damnés

Auteur : Éric Adam | Illustrateur : Thibaud de Rochebrune

Edition : Glénat

Nombre de pages : 48

Localisation : Médiathèque de la Vieille-Île (2ème étage)
Cote : BDJA M

 

Résumé 

Milan, 1508. Le prévôt Vittore est chargé d'enquêter sur le meurtre d'un architecte récemment installé en ville. Sa tête a été retrouvée sur un plat d'argent dans le baptistère de Saint-Ambroise. L'attitude de l'évêque de Milan et l'arrivée subite du peintre Michelangelo le mettent sur la piste.

 

 

 

L'avis d'Isabelle, membre du comité d'usagers BD
Milan, Mai 1508. : découverte macabre, dans le baptistère de St Ambroise de la cathédrale, d’une tête, fraîchement coupée, posée sur un plateau, rappelant en tous points la sinistre décapitation de Jean le Baptiste par le roi Hérode, pour en offrir le trophée à sa fille Salomé. La victime est un architecte récemment installé en ville, qui s’est rendu dans une abbaye cistercienne voisine, pour établir les travaux d’une restauration à venir.

Son corps horriblement supplicié a été retrouvé dans son propre jardin, privé en outre de sa main droite, - qui n’a pas été retrouvée - la gauche pointant vers un message laissé sur place : In Nomine Johannis ! (Au nom de Jean le Baptiste).

Chargé d'enquêter sur cette affaire, le prévôt Vittore, pourtant connu dans toute l'Italie pour sa brillante intelligence, est bien en peine d'en démêler les fils. Ce célibataire endurci est-il à ce point troublé par la ravissante veuve de la victime, qui en sait sans doute plus qu'elle n'en dit ?


Rien dans ce meurtre n'est ordinaire. Ni l'attitude de l'évêque de Milan, qui semble redouter le pire des cataclysmes, ni l'arrivée subite du célèbre Michelangelo, à la suite d’une mystérieuse convocation, qui a dû pour cela abandonner la fresque qu'il est en train de peindre à Rome, dans la chapelle de Sixte. Mais le plus troublant demeure ce plat d'argent où reposait la tête tranchée, et sur lequel sont grossièrement gravés ces trois mots : VENIT SOL IUSTITIAE - Le Soleil de Justice a brillé, qui peut se traduire de façon moins métaphorique par : la justice est passée.


Or, ces mots ont été prononcés à cet endroit même, 11 siècles plus tôt par Saint Ambroise, alors évêque de Milan, lors du baptême du philosophe Saint Augustin (Augustin d’Hippone) au cours duquel Saint Ambroise a donné pour mission à Augustin de protéger la sainte tête de Yohanan couronnée de la Céleste Lumière divine, avec l’aide des Filles de Justice.

C’est le point de départ d’une sordide affaire de meurtres qui secoue Milan. Le prévôt Vittore, agressé en pleine nuit chez lui à la hache par une momie, ne doit la vie sauve qu’à ses chats, qui l’ont réveillé à temps pour lui permettre de parer l’attaque. Mais qui est cet étrange bourreau qui décapite ses victimes à la hache d’arme et quelle hideuse apparence cache t’il sous ses bandages ?

Et pourquoi signe t’il ses crimes : le Soleil de Justice a brillé ?
Qui fait partie de cette secte nommée « les héritiers de Jean » qui protège la tête de Jean, transmise au cours des siècles et vénérée comme un talisman ?
Quelle est l’identité de cette femme appelée « la fille de justice » qui dirige la secte ?
Quel est le rôle exact de Michelangelo ?

Qui détient la tête de Jean ? Qui la protège et pourquoi ? Ou est-elle cachée ? Le lecteur est tenu en haleine, toute l’intrigue tourne autour de cette tête, objet de toutes les convoitises... 4 ans plus tard : le 31/10/1512, le Pape Jules II ouvre au public la chapelle de Sixte, dont la fresque peinte par Michel Ange, retraçant la Genèse, est achevée.

La scène centrale du plafond est consacrée à la Création d’Adam. Après avoir lu cette BD, on ne verra plus cette œuvre du même œil. On fera partie des initiés : on saura ce qui se trouve à l’endroit exact désigné par le doigt de Dieu et celui d’Adam.


À consulter également